MEDITAGING

Smiling Elderly Mom And Adult Daughter Have Fun

Smiling elderly mom and adult daughter have fun

Le projet de recherche « MEDITAGING », réalisé en collaboration avec ZithaSenior, vise à comparer les effets d’une formation d’initiation à la « pleine conscience » avec un programme de « psychoéducation » pour la promotion de la santé chez les immigrés portugais, résidants au Luxembourg et âgés de plus de 60 ans.

La formation à la pleine conscience a été développée à partir d’un programme structuré appelé « Réduction du stress basée sur la pleine conscience » (MBSR). Ce programme contient des techniques qui incluent des pratiques de méditation (assise et en mouvement), du yoga, de la perception corporelle, des discussions en groupe et des réflexions sur le stress et la communication.

Le Programme de promotion de la santé (PPS) contient des éléments tels que la musique, la nutrition et l’activité physique.

Ces programmes sont proposés en huit séances de groupe, une fois par semaine, d’une durée de deux heures et demie par session, sur une période de 8 semaines et avec un maximum de dix participants.

Au milieu du programme, une retraite de quatre heures sera offerte, au cours de laquelle le participant aura l’occasion d’expérimenter les techniques apprises de manière plus approfondie.

Les programmes comprennent également des activités à pratiquer à la maison.

Les participants seront invités à réaliser des séances d’évaluation psychologique avant et après les programmes (immédiatement après et après deux mois). Les fonctions cognitives (orientation, attention, mémoire épisodique et à court terme, langage et capacité visuospatiale) des participants seront évaluées, ainsi que l’état émotionnel. Dans les sessions après la formation, un entretien sera réalisé pour évaluer la faisabilité des programmes et les bénéfices perçus par les participants.

Des échantillons de salive seront prélevés pour l’analyse du taux de cortisol diurne, indicateur de stress. La mesure de la fréquence cardiaque sera surveillée et enregistrée, car la variabilité de la fréquence cardiaque, est associée aux compétences nécessaires pour gérer les pensées, les émotions et les objectifs.

Les avantages de cette étude sont liés à une connaissance accrue des interventions qui favorisent les améliorations cognitives et le soulagement du stress chez la population vieillissante. En plus des publications scientifiques soulignent que ce type de programmes permet de développer ou de renforcer les habitudes qui augmentent le bien-être et favorisent la promotion des aspects de la santé des seniors.

Cette étude développée par l’Université du Luxembourg a été approuvé par le Comité d’éthique de l’Université du Luxembourg et les résultats seront publiés dans des revues et des réunions scientifiques.

Les résultats de l’étude et le rapport d’évaluation neuropsychologique seront envoyés aux participants intéressés.

 

Dr Ana Carolina SANTOS

Psychologue

Chercheuse à l’Université de Luxembourg